• Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

     

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Dans nos classes, nous, enseignants, occupons la majeure partie du temps de parole de la journée. On parle, on parle, on parle (en plus, moi j’aime parler). On s’agite (rien qu’en se déplaçant dans la classe). On parle plus ou moins fort (il faut que les élèves nous entendent). Puis des fois, on crie quand il y a trop de bruit.

    Et là-dessus, on demande aux élèves:

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

     

    Bah oui, déjà, nous on ne se tait pas et on s’agite. En plus, est ce que silence + immobilisme = attention et concentration des élèves ?

    Eh non ! Moi je peux tout à fait être silencieuse et immobile quand quelqu’un me parle. Et lorsqu’il me demandera ce qu’il m’a dit, être complètement incapable de répondre, tout simplement parce que mes pensées étaient ailleurs. Ça ne vous arrive pas, à vous ?

     

    Du coup, après ça, on remet quand même pas mal en cause la notion de silence absolu dans la classe.

    Il n’en reste pas moins que si on veut avoir une ambiance de classe agréable, il faut trouver une solution au bruit et à l’agitation.

     

    Concrètement, chez moi, ce qui pose problème, c’est :

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Du coup, où est le problème finalement ?

    J’en viens à la conclusion qu’on passe beaucoup de temps à réclamer le calme, le silence et la concentration, mais que:

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

     

    Crotte de bique, qu’est ce qu’on est bête !!!

    Mais en fait, ça parait logique ! Se concentrer, être calme, être attentif, ça n’est quand même pas innés ! Et vous savez comme moi que dans les familles, ça n’est pas toujours le top (les parents démissionnaires, bla-bla-bla).

     

    Du coup, j’ai décidé d’

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    D’une part parce que tout ce temps d’apprentissage (qui sera fait au moment des transitions entre les activités), ça sera du temps en moins pendant lequel je râlerai (puisque de toute façon, l’activité démarrera). Et d’autre part, parce qu’on ne sait jamais : ça atteindra peut être deux petits neurones, un neurotransmetteur passera par là et hop, une synapse se fera, et des élèves auront ainsi peut être appris des trucs qui leur serviront plus tard !

     

    Je sais qu’il existe l’excellent livre « Calme et attentif comme une petite grenouille ». J’en ai vu des extraits, mais comme moi, j’aime bien ne pas faire comme tout le monde (de toute façon, j’y arrive pas), alors j’ai décidé de faire à ma sauce !

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Expliquer aux élèves que le comportement et l’ambiance de classe ne conviennent pas en ce moment. Et ça pour 3 raisons :

    • Des enfants oublient que quand on fait un travail, il faut penser seulement à ce travail
    • Des enfants parlent à haute voix au lieu de chuchoter
    • Des enfants se lèvent de leur place pour chahuter

    Expliquer ensuite qu’en fait (et on le marque si besoin) :

    • Quand on fait un travail, il faut penser seulement à ce travail
    • Si on a besoin de parler, c’est en chuchotant
    • Si on a besoin de se déplacer, on doit essayer que personne ne s’en aperçoive

    Expliquer alors aux élèves qu’on va leur apprendre à être calme, car ça n’est pas facile. Expliquer qu’on fera un exercice à chaque fois qu’on change d’activité, pour apprendre à être calme, attentif et concentré : donc pour apprendre à être grand !

    Voici donc les petits exercices à mettre en place (attention, je leur ai donné des noms un peu fabuleux, mais les élèves aiment quand les choses ont un nom !)

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Les élèves sont assis, le dos droit, et les yeux fermés. On ne doit plus bouger. On doit avoir ses mains posées sur son ventre. Puis on va se concentrer sur sa respiration. On va inspirer en creusant le ventre. Puis on va expirer en gonflant le ventre. On fait ceci plusieurs fois. Attention, la respiration ne doit pas faire de bruit du tout. On ne doit rien entendre.

    Vous allez vous dire que je me suis trompée et qu’on gonfle le ventre en inspirant et qu’on le creuse en expirant ! Mais non, je ne me suis pas trompée. C’est une technique qu’une prof de solfège un peu loufoque m’avait apprise, pour que je me détende avant le passage de l’examen de fin de cursus.

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Les élèves ont les bras croisés et la tête sur les bras. Ils ont les yeux fermés. Ils doivent « voir leur monde intérieur ». Cette vision est silencieuse et reste personnelle. C’est comme un secret.

    Par exemple :

    • Les élèves sont en position de calme
    • La PE leur demande de s’imaginer dans leur tête un chat. Les élèves doivent le voir dans leur tête. Puis la PE annonce aux élèves que le chat est devant une forêt. Les élèves doivent voir la forêt dans leur tête.
    • La PE dit alors aux élèves qu’ils vont imaginer, dans leur monde intérieur, tout ce que va voir le chat lorsqu’il va traverser la forêt.
    • On change tous les jours le thème (chat et forêt)

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    La PE raconte aux élèves une courte histoire : une histoire inventée ou une histoire lue. A ce moment, les élèves sont assis et ont les yeux fermés. Ils n’ont pas besoin de vos les images de l’histoire, qui n’a d’ailleurs pas besoin d’en avoir ! Personnellement, j’aime inventer des histoires.

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    La PE passe aux élèves un morceau de musique. Les élèves peuvent choisir la position dans laquelle ils sont. Ils peuvent aussi se déplacer ou bouger, mais cela ne doit faire aucun bruit : pas de bruit de pied, pas de bruit de chaise, pas de bruit de parole, pas de bruit de crayon qui tombe…

    A certains moments, on peut leur passer des vidéos : voir un pianiste, un violoniste, un orchestre qui joue, c’est aussi passionnant (et très intriguant apparemment pour nos loulous)

    Voici la playlist qui va bien (et qui se complète/remplace avec ce que vous aimez) :

    - Les noctures de Chopin

    - Les chansons sans parole de Mendelssohn

    - Pièces de Debussy (Clair de lune, Prélude à l'après-midi d'un faune...)

    - Œuvres de Camille Saint-Saens (j'aime beaucoup la danse macabre, le cygne dans le carnaval des animaux, le rondo capricioso... J'adore Saint Saens)

    - Œuvres de Brahms (Danse hongroise, Lullaby...)

    - La méditation de Thais, de Massenet

    - Le poème de Chausson

    - La marche turque de Mozart

    - Les scènes d'enfants de Schumann

    Et on peut rajouter évidemment du Rachmaninov, du Grieg, Schubert, Wagner, Tchaikovski...(Bref, vous l'aurez compris, j'adore la période romantique, mais c'est juste personnel)

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    La PE propose aux élèves de petits gestes simples : bouger les mains, bouger la tête, bouger les épaules…Les élèves imitent. Cet exercice se passe entièrement en silence.

     

     

     

    « Tour Eiffel de DelaunayColoriages de Noël »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 13:33

    Ts intéressant. A appliquer d'urgence !

    2
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 13:52
    Orphée

    Belle réflexion !! Tu nous feras un petit point, genre... à la fin de la période, pour dire ce qui a marché / pas marché ?

    3
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 13:57

    Merci! Oui, pas de souci, je rendrais compte de ce qui fonctionne réellement! Cela dit, peut être que ceux qui essaieront ressentiront ça différemment, donc je veux bien savoir aussi!

    Ce matin, j'ai déjà essayé l'exercice de la respiration: ça marche super bien; pour l'instant, ça ne dure que le moment de l'exercice, mais c'était la première fois!

    Et j'ai aussi essayé l'exercice d'écoute de musique. Aujourd'hui, c'était juste : faire ce que l'on veut à sa place (on se déplacera la prochaine fois) et ça a bien marché aussi! Mais pareil, que sur le moment!

    Cela dit, même sur le moment, ça fait retomber la pression instantanément! Ouf!

     

    4
    Stef
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 14:07

    Merci pour cet article. Je trouvais justement que mes élèves de GS avaient énormément de mal à rester attentif, je vais donc pouvoir travailler cette attention de manière intéressante.

    5
    Jeudi 18 Février 2016 à 13:06

    Des pistes très intéressantes pour ma classe de cette année!!! Merci beaucoup.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :