• Gagner du temps et rester serein

    Le titre me fait rêver, tellement j'aimerais qu'il y ait une formule magique pour que ça soit systématiquement le cas. Mais en fait, non. Dans cet article, vous ne trouverez pas de ressource à télécharger. Mais juste le fruit de mes réflexions, années après années.

    Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais au début de ma carrière, ma journée de classe ressemblait à un véritable marathon. J’arrivais super tôt le matin pour préparer et photocopier, je passais ma pause de midi à corriger des tas et des tas d’exercices, je restais encore tard le soir pour corriger d’autres choses etc, etc…

    Bref, je n’étais vraiment pas efficace, j’avais la tête dans le guidon et finalement, je m’épuisais toute seule pour pas grand-chose.

    Mais, à ce moment, j’étais débutante, et j’ai, heureusement, progressé !

    Cela dit, il reste quand même des choses qui me paraissent chronophages, qui prennent du temps que je ne voudrais pas dépenser, qui sont stressantes etc…

    Et, je me dis que je ne dois pas être la seule, et que donc, peut être que ces petits tips pourraient vous aider.

    Gagner du temps et rester serein

     

    Déjà, il s’agit de gagner du temps en amont. Je ne suis pas un super exemple en la matière, car j’aime beaucoup créer du contenu pédagogique et donc, j’y passe un temps considérable. Cependant, je réfléchis toujours à une "balance" :

     

    Gagner du temps et rester sereinBalance temps/utilitéGagner du temps et rester serein

    Le temps passé à créer le contenu doit être proportionnel à celui passé à l’utiliser : je ne passe pas 3h à créer un jeu qui sera utilisé pour une seule séance.

    Gagner du temps et rester sereinBalance pertinence de l'exo/temps de correction Gagner du temps et rester serein

    Je pense à la correction d’un exercice en le créant : s’il m’apparait que je vais passer 100 ans à corriger un type d’exercice, alors je ne le fais pas ! Je privilégie les exercices rapides à corriger (par exemple, je ne demande pas spécialement de recopier la phrase entière dans un exo de conjugaison : je demande juste de réécrire le pronom et le verbe, car c’est ça que je vais corriger, et je ne veux pas passer du temps à corriger une phrase mal recopiée ou à essayer d’identifier où a disparu le verbe conjugué dans la phrase recopiée !)

    Gagner du temps et rester sereinBalance durée de l'exercice/objectif de l'exercice Gagner du temps et rester serein

    Je pense aussi à aller à l’essentiel : par exemple, il est ludique pour les enfants de découper des étiquettes et à les coller pour réaliser un exercice. Cependant, si on pense au temps que cela va mettre aux élèves de trouver ses ciseaux, de découper les étiquettes, de trouver sa colle, et de coller ; et bien finalement, l’objectif pédagogique de l’exercice passe un peu à la trappe !

     

    Gagner du temps et rester serein

    Gagner du temps et rester sereinCorriger en directGagner du temps et rester serein 

    On pourrait dire que c’est un truc pour prof flemmard. Peut être ! Mais tant pis. Car honnêtement, quand on corrige en dehors de la présence des élèves, ça sert à quoi ? Combien d’élèves vont revenir sur la correction et comprendre ce qui n’a pas été pour s’améliorer ? Personnellement, je n’en n’ai connu aucun ! Personne n’est jamais venu me dire « maitresse, j’ai vu que sur l’exercice qu’on a fait hier, et que tu as corrigé pour aujourd’hui, j’ai eu une erreur, mais je ne la comprends pas. Est-ce que tu peux m’expliquer ? ». Si un jour ça m’arrive, je pense que je demanderai à l’élève de répéter, pour que je l’enregistre !! Du coup, à quoi sert la correction si elle ne permet pas à l’élève de prendre conscience de ce qu’il n’a pas compris et d’y remédier ? Cela ne nous sert pas à nous, car on sait quand même relativement bien, avant de faire un exercice écrit, quel élève va le réussir et quel élève va l’échouer. Cela ne sert pas à l’élève : il a fait quelque chose et il ne saura jamais si c’est bien. Donc, j’ai choisi de corriger le maximum de choses en direct (à part les évaluations), pour donner un retour direct aux élèves, leur réexpliquer ce qui n’est pas réussi et leur permettre de se corriger

    Gagner du temps et rester sereinFaire moins d’écrit et plus de manipulation Gagner du temps et rester serein

    Ce dont les élèves ont besoin pour apprendre, c’est de s’entrainer. Il n’y a pas forcément besoin de remplir des fiches à l’infini pour s’entrainer. On peut très bien s’entrainer par le jeu et la manipulation. Et cela pour un sacré paquet de notions. Ensuite, l’exercice écrit peut être court, car il sert uniquement à la validation de la compétence.

    Gagner du temps et rester sereinDéléguer aux élèves Gagner du temps et rester serein

    C’est un peu comme à la maison, finalement. Nous ne sommes pas les servant(e)s de nos enfants : ils peuvent participer à la vie de la maison en aidant dans les tâches. C’est d’ailleurs très formateur pour eux. Et bien, en classe, c’est pareil (et en plus, les élèves sont généralement ravis de le faire). On le fait d’ailleurs assez intuitivement en instaurant les métiers de la classe.

    Gagner du temps et rester sereinÉvaluer au fil de l’eau Gagner du temps et rester serein

    Plus les années passent, plus je me dis que certaines évaluations ne servent pas à grand-chose. Il y a plein de choses qu’on pourrait évaluer au fil de l’eau. Finalement, en CP, je ne vois que 2 évaluations « formelles » vraiment indispensables : français et maths. Toutes les 2 en fin de période.

    Gagner du temps et rester sereinParler moins Gagner du temps et rester serein

    Si on devait comptabiliser le temps de parole de l’enseignant et des élèves (ça a peut être déjà été fait, je n’ai pas cherché), je suis sûre que ça serait équivalent : sauf que l’enseignant est seul et que les élèves sont 25. Si on est dans un système de transmission verticale du savoir, ça se tient : le professeur donne la bonne parole et l’élève se contente de répondre aux questions. Si on est dans d’autres modalités d’apprentissage, ça n’est plus pertinent. Pour que les savoirs se co-construisent, il faut que les élèves parlent. D’ailleurs, ça aiderait sans doute les élèves à se concentrer. Prenons cet exemple tout bête : pendant que vous regardez la télé, avez-vous déjà commencé à faire autre chose en même temps, comme dessiner, prendre votre téléphone, écrire la liste des courses etc ? Et l’avez-vous déjà fait au beau milieu d’une conversation avec quelqu’un ? Je crois que c’est pareil en classe : si la maitresse parle trop, ça ennuie les élèves. Ils décrochent et font autre chose. Si les élèves discutent entre eux d’une notion, d’un savoir, d’une connaissance, ils sont impliqués et occupés. Ils vont plus difficilement partir sur autre chose. Ça serait donc intéressant d’essayer de rendre la parole aux élèves, même si c’est difficile !

    Gagner du temps et rester sereinSe mettre à l’écart Gagner du temps et rester serein

    Pour observer et voir ce qui fonctionne et qui ne fonctionne pas : Lors d’une formation, il y a quelques années, on nous a proposé de nous filmer pour analyser nos pratiques et tendre vers une pédagogie explicite. Il y avait 2 personnes en plus dans la classe : la personne qui filmait et une personne qui discutait avec les élèves de leurs stratégies.

    Voici comment je l’ai vécu : C’était un travail de groupe. A un moment, un groupe commence à faire un peu trop de bruit. Je demande le calme. Ce même groupe continue. Je hausse le ton, le groupe s’arrête de faire du bruit et je me dis que le travail peut continuer plus sereinement.

    Voici ce que j’ai constaté, quand j’ai vu la vidéo : Au moment où le groupe commence à faire un peu trop de bruit, la personne qui discute avec les élèves de leurs stratégies est avec ce groupe. Elle pose une question à laquelle les élèves répondent. Ils ne sont pas d’accord. L’un s’oppose et commence alors une discussion hyper riche où ils s’expliquent entre eux la manière dont ils ont compris la consigne et la manière de faire le travail. C’est à ce moment que sur la vidéo, on m’entend demander le silence une première fois. Les élèves reprennent tout de même leur discussion. On m’entend hausser le ton. Les élèves s’arrêtent et se remettent à la tâche. A la tâche, mais plus à la réflexion.

    J’étais consternée : tellement obnubilée par mon désir de calme dans la classe, j’avais complètement cassé une discussion hyper intéressante et constructive entre des élèves. Pourtant, j’étais partie sur un travail de groupe. La co-construction, c’est donc ce que j’avais prévu dans cette séance et je l’avais moi-même fait rater, en me positionnant comme gendarme au lieu de me positionner comme observatrice.

    C’est toujours difficile à faire, mais j’essaie de plus en plus de me positionner en tant qu’observatrice des comportements et des stratégies de travail, afin de mieux les comprendre et de mieux les guider.

    Gagner du temps et rester serein

    Gagner du temps et rester sereinÉpurer sa classeGagner du temps et rester serein

    Chez les coachs en rangement, en organisation, en bien être etc, on explique souvent que si la maison est rangée, alors on a l’esprit plus disponible. Je crois que c’est pareil en classe. Une classe surchargée, c’est un peu une classe brouhaha, à mon sens : on a du mal à retrouver les choses, on se sent submergé par tout le matériel, on a un peu la sensation d’étouffer. J’essaie (mais je ne suis encore vraiment pas douée pour ça) d’épurer au maximum ma classe et de la garder rangée. Mais c’est un de mes points les plus faibles.

    Gagner du temps et rester sereinFaire classe dehors Gagner du temps et rester serein

    Parce que c’est cool, parce que ça oxygène le cerveau, parce que ça décontextualise un peu les choses, parce que ça fait du bien etc…. Et on peut le faire pour plein de matières : le débat philo ou le conseil de classe en EMC, l’anglais, la musique, les séances de français et maths qui ne demandent pas trop de matériel. Cette année, je prévois de le faire sur plusieurs séances par semaine. J’espère que je m’y tiendrai !

    Gagner du temps et rester sereinFaire des temps de re-concentration Gagner du temps et rester serein

    Un élève, c’est encore un petit enfant. En général, il a moins de 10 ans. Donc, rester concentré ou se reconcentrer, c’est encore difficile. Il a besoin d’aide. On peut penser à proposer des petits temps de deconnexion/reconnexion quand on sent que l’ambiance de travail part en peu en cacahuète.

    Gagner du temps et rester sereinLâcher prise Gagner du temps et rester serein

    Est-ce que, vous aussi, il vous est déjà arrivé de voir qu’une séance ne fonctionnait pas, que les élèves n’en n’avaient strictement rien à faire, que le bazar était de plus en plus important et que finalement, vous avez fini par crier ? Moi oui. Mais du coup, j’étais énervée d’avoir dû me fâcher, et les élèves devaient être énervés de mes cris, et donc, la séance n’a tout de même pas pris. Plus le temps passe et plus j’essaie, quand je vois que ça ne marche pas, d’expliquer aux élèves que je vois que nous ne sommes pas dans le « mood », qu’on va faire carrément autre chose, et qu’on y reviendra plus tard.

    Gagner du temps et rester sereinParler très doucement Gagner du temps et rester serein

    Moi, je parle hyper fort. C’est pénible. Même moi, je m’énerve toute seule. Alors, j’essaie, chaque jour qui passe, de parler doucement. De ne pas me laisser emporter à lever de plus en plus la voix. D’ailleurs, une fois, j’avais une extinction de voix et ma classe n’a jamais été aussi calme. Le calme engendre le calme, c’est vrai.

     

    Voilà un peu mes astuces. Si vous avez d'autres idées sympas et que vous voulez contribuer, n'hésitez pas!

    Pin It

    2 commentaires
  • Etre calme et attentif: ça s'apprend!

     

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Dans nos classes, nous, enseignants, occupons la majeure partie du temps de parole de la journée. On parle, on parle, on parle (en plus, moi j’aime parler). On s’agite (rien qu’en se déplaçant dans la classe). On parle plus ou moins fort (il faut que les élèves nous entendent). Puis des fois, on crie quand il y a trop de bruit.

    Et là-dessus, on demande aux élèves:

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Etre calme et attentif: ça s'apprend!

    Lire la suite...

    Pin It

    7 commentaires
  • Hello,

    Elèves Speedy GonzalezLes temps d'autonomie VS élèves escargots VS élèves rythme-de-croisière...Les temps d'autonomie ça vous parle? Allez, je suis sûre que oui!

     

    J'ai toujours moult de difficultés à gérer ces différences de kilomètre/heure, tout simplement parce que je ne veux pas donner des exercices supplémentaires à mes Speedy Gonzalez (ça n'est pas parce qu'ils finissent vite qu'ils doivent travailler plus, nomého!): je préfère leur permettre de s'investir dans des activités moins scolaires pour réinvestir autrement ce qu'ils apprennent et prendre un plaisir différent aux activités (peut être un peu plus culturelles que scolaires). Et bien sûr, il y a aussi un minimum que je veux que les élèves très lents réussissent à terminer, parce que sinon, comme dirait l'autre: "On n'est pas sortis du sable, hein?!"

    Bref, je me suis longtemps posée la question de comment gérer ce trafic: les fichiers d'autonomie, la bibliothèque, coloriages de précision, des jeux tels que puzzles, bâtonnets à agencer dans un certain ordre, manipulations diverses....

    Lire la suite...

    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique